Brigitte Imbert-Labaudinière

(Bilabo - création raku)

 

Mon atelier de poterie est à Sainte Anne à Pompaire. Vous y êtes les bienvenus le jeudi, le vendredi ou sur rendez-vous pour voir mon travail.

 

Il y a longtemps que j’ai eu mon premier contact avec la terre étant issue d’une famille de la terre mais j’ai découvert cette terre là il y a quatre années maintenant.

 

J’ai appris à la travailler et à la marier d’abord avec le feu puis avec l’eau.

 

C’est tout ce plaisir que je présente dans mes pièces.

 

Ce plaisir de malaxer la terre, de la façonner, de la regarder, de l’affiner, de la vider, de la recoller, de la lisser, de la cuire, de l’émailler avant de vous la présenter.

 

Entre la mise en forme des pièces et leur exposition, de nombreuses semaines s’écoulent. Elles doivent être bien sèches avant d’être cuites.

 

Pendant ces nombreuses semaines, le plaisir de la création et le plaisir d’assister à la naissance des pièces est intense.

 

Je fabrique des objets utilitaires mais aussi des sculptures.

 

C’est avec la céramiste Dominique Morin que j’ai fait mes premiers pas dans la poterie et plus particulièrement le raku. Cette technique de cuisson de l’émail rend chaque pièce unique.

 

 

Bilabo est née en 2013 de la découverte de cette passion.

 

06 43 85 22 80/ bilaboraku@orange.fr/ bilabo.jimdo.fr

 

raku,statuettes, 2015

               Le raku est une technique de cuisson de l’émail.

 

Après une première cuisson de la pièce appelée le biscuit, on place les pièces émaillées dans un four puis on les cuit, une seconde fois, jusqu’à environ 950 °.

 

Les pièces encore brûlantes sont défournées avec une pince. Au contact de l’air froid l’émail craquèle.

 

Les pièces sont ensuite déposées sur un lit de sciure de bois. Avec le choc thermique la sciure s’enflamme puis se dégage une fumée et c’est le gaz carbonique dans la fumée qui pénètre dans les fissures qui se sont formées dans l’émail. Ainsi les craquelures deviennent clairement visibles.

 

Aux endroits où il n’y a pas d’émail, l’argile est enfumée et sa couleur varie du gris au noir.

 

Chaque pièce est, de ce fait, une pièce unique.

 

Tous les produits sont locaux, 100% Gâtine, 100 % Deux-Sèvres.