Evelyne Godin

Le dessin m’a intéressée dès la 6ème alors que j’étais élève dans un collège du Mans, ma ville natale.

 

Parallèlement à mes études de psychologie à Poitiers, je fus inscrite aux Beaux-Arts pour obtenir des unités de valeur libres, en trois ans (peinture sur soie, modelage, luminocinétique).

 


Nouvellement installée à Pompaire, il fut donc logique de m’inscrire à l’Ecole d’Arts Plastiques de Parthenay où j’ai découvert l’aquarelle et le pastel, tout en continuant le dessin, obligatoire pour ces deux techniques.

 

 

Première exposition Arc en Ciel en 1991.

 

 

Je propose au fusain et à la sanguine, aux enfants et aux adultes, des portraits sur le vif et ressemblants, en une demi heure, pendant le Flip, depuis une vingtaine d’années.

 


 

Je pratique l’encre de Chine pour des sujets plus précis et fins – petits tableaux – et pour la difficulté du non-retour.

 

Plusieurs prix de dessin, de pastel ou monochrome, m’ont été décernés dans différents concours départementaux ou régionaux, ainsi que le Prix du Public à Parthenay lors de la 51ème exposition Arc en Ciel en 2012.

 


 

Je suis toujours adhérente de l’Ecole d’Arts Plastiques pour les séances de modèle vivant mensuelles qui obligent le dessin rapide.

 

J’essaie de transmettre mes passions aux autres artistes en herbe, lors d’ateliers à Azay/Thouet et à Pompaire pour Arts Déco depuis 15 ans.

 


 

Les sujets vivants, les photos coup de cœur ou les scènes de tous les jours, me donnent envie de peindre, ainsi que les animaux.

 


 

Je choisis l’aquarelle pour son côté instinctif, appliqué, et pour sa part de hasard ; souvent à sec, et je me force à travailler dans l’humide dans certains cas – mais le geste me plaît moins.

 


 

Le pastel et toutes les méthodes sèches m’attirent parce que je les considère plus rapides, plus spectaculaires. Ils permettent de s’arrêter en cours de travail, de prendre le temps, d’y revenir jusqu’à satisfaction, mais je reste toujours curieuse d’apprendre.